Style De Vie De Style Scandinave

idee interieur maison design Style De Vie De Style Scandinave

idee interieur maison design Style De Vie De Style Scandinave

Décoration salon style scandinave ultra design et moderne
Salon style scandinave inspiration nordique chez vous
Salon de style scandinave gris
Espace de vie multifonction cuisine ouverte sur la salle à manger avec îlot central loft stylestyle scandinaveciel
Déco scandinave pour le salon
Une salle à manger épurée de style scandinave
Salon style scandinave
Une pièce de vie au style scandinave blanc noir gris
Un projet au style scandinave sandra merlin
Déco style scandinave de 10 appartements darchitecte
Meubles scandinaves
Appartement déco nordique
Les couleurs style scandinave image
Avant après une maison familiale aux accents scandinaves
Bricolage jardinage et aménagement de la maison castorama
Visite dune maison scandinave posée sur la mer
Adoptez le style scandinave
Déco scandinave 30 idées sur lintérieur de style pur et simple
Intérieur design inspiré par le style scandinave
Salon scandinave couleurs

“La traduction littérale de l’expression ‘État-providence’ en suédois, c’est la ‘maison commune’, explique Anne-Marie Guillemard, professeure émérite de sociologie et spécialiste des comparaisons internationales. Ces pays sont portés par l’idée du ‘bien vivre’ ensemble. Toute la conception de la vie politique, du travail, de la santé et de la protection sociale des individus en découle.” 

Et quid de la légende urbaine qui voudrait que le taux de suicide soit particulièrement élevé au Danemark ? Selon le dernier rapport de l’OMS, il serait de 8,8 pour 100 000 habitants, c’est-à-dire en dessous de la moyenne européenne (12,3). Attention, être mauvaise langue, ce n’est pas hygge.

Faire de son intérieur un cocon où chaque pièce regorge de bougies et autres couvertures moelleuses, organiser de bons repas pour ses proches, multiplier les promenades en forêt soigneusement emmitouflé dans un bon manteau en pensant à la tasse de thé fumante qui nous attend à la maison: autant d’activités d’hiver que les Danois ont théorisé en un terme, le hygge. Meik Wiking, directeur de l’Institut de recherche sur le bonheur à Copenhague, le définit dans Le Livre du hygge (éd. First) comme “le sentiment qu’on est en sécurité, à l’abri du monde, et qu’on peut baisser la garde”.  

Températures basses, journées courtes, baisse de moral, la saison hivernale peut s’avérer pour certains difficiles. Et si à l’approche de l’hiver, on s’inspirait de ceux qui vivent le mieux cette saison froide ? Hygge, lagom, koselig… Cap sur l’art de vivre scandinave en 5 petites leçons pour transformer ces longs mois d’hiver en période de plaisir(s) et de cocooning grâce à quelques tips, empruntés à nos voisins scandinaves et à leurs modes de vie.

Un agriculteur converti au bio doit payer une amende… parce qu’il gagne moins que le Smic !

Se retrouver avec soi-même est important. Dans un monde ultra-connecté, pourquoi ne pas mettre tout ça en pause le temps d’une journée ? On passe son téléphone en mode avion, on éteint son ordinateur et on profite de se prélasser, de ne rien faire, ou alors juste une sieste. Un bon bouquin, une maison qui nous plait, un bain ou une activité manuelle aident à se recentrer sur soi. Sans tomber dans l’égocentrisme, prendre du temps pour soi permet d’être mieux avec les autres.

Voyage ▪ Décodage ▪ M le mag ▪ Le Magazine ▪ Haute-couture ▪ Voiture ▪ C’était écrit ▪ En images ▪ Prêt-à-porter ▪ Psycho

« C’est à la portée de tout le monde de prendre un bain chaud après une longue journée ou boire un verre de vin dans un bar à la lumière des chandelles, affirme Helen Russell. Ce sont des moments hygge, même si on ne les nomme pas comme tels. La différence avec les Danois, c’est qu’eux en font une priorité, un rituel régulier. » Instaurer le petit coup de rouge comme un rituel, voilà qui ne devrait pas demander trop d’efforts aux Français.

Entrez votre recherche : Type de contenu : Article Actus marques Marque Recette Guide d’achat

“Le mode de vie scandinave correspond à une quête aspirationnelle”

Le lagom et le hygge sont deux termes qui caractérisent le bien-être en Suède et au Danemark.

Et si le tant vanté bonheur scandinave tenait dans ces petits riens? C’est la thèse de nombreux ouvrages publiés récemment sur le sujet comme Le Livre du lagom (éd. First), Lagom, vivre mieux avec moins (éd. Dunod) ou Hygge, se réjouir des choses simples (éd. Dunod) qui nous invitent à redécouvrir les plaisirs simples de la vie. “Le lagom et le hygge sont intéressants car ils nous poussent à envisager autrement notre quotidien, loin de chercher à avoir toujours plus et à en faire toujours plus. Dans le contexte actuel, se dire que l’on peut passer une super soirée à bouquiner en buvant un chocolat chaud, c’est décomplexant!”, lance Marie.  

Le lagom est très tourné vers l’éco-responsabilité. Puisqu’on adopte la slow life durant l’hiver, c’est l’occasion de consommer mieux. On mise sur des produits de saison, en prenant le temps de cuisiner, et on profite de bonnes viandes, de veloutés aux légumes oubliés et de bouillons et on remplit sa tasse d’un bon thé parfumé. Bien sûr, on sait aussi faire plaisir à nos estomacs gourmands avec un bon chocolat chaud et des pâtisseries. Tout se trouve dans l’équilibre entre raison et plaisir.

Partager, avoir une conscience aiguë de la notion de groupe et s’interroger en permanence sur la notion de bien-être: autant d’éléments qui font infuser le sentiment de hygge ou de lagom à toutes les échelles de la société. “Le contrat social est clair, c’est ‘donnant-donnant’, reprend Anne-Marie Guillemard. Les scandinaves acceptent par exemple une fiscalité élevée mais reçoivent beaucoup de l’État. Dans la vie politique, la transparence est de mise. Cela donne un puissant sentiment de cohésion. Dans ces pays, on évite à tout prix la lutte au profit de la négociation.” 

Index actualités A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Les néonsUn canapé en métal minimalisteUn verre de champagneLa cuisine moléculairePasser son temps sur son smartphoneSe dépêcherDes couverts en plastiqueBouderLe caviarRéchauffer un plat surgelé au micro-ondesSe méfier

Qui sommes-nous ? Crédits Devenir exposant Bio à la une recrute Contactez-nous CGV Notre équipe éditoriale Charte

Le Danemark n’a pas le monopole du concept. Ailleurs aussi, quand les hivers sont rudes, on traque le moment cosy. L’hiver, les Norvégiens aiment se retrouver entre amis autour d’un smalahove (une spécialité à base de tête de mouton) pour une soirée koselig. En 2014, Barack Obama a qualifé sa visite dans les Pays-Bas de « gezellig », une version plus sociale du hygge. Au Canada, on parle de « hominess » pour définir le repli chez soi et le sentiment fort de communauté. Enfin, les Allemands aiment trinquer sur l’air de « Ein Prosit der Gemütlichkeit », un toast à la Gemütlichkeit, cette sensation de bien-être lors d’une soirée chaleureuse et conviviale.

Classé 10e dans la liste des pays où l’on est le plus heureux selon le World Happiness Report, la Suède a son propre hygge: le lagom. Ce terme signifie “trouver l’équilibre, le juste milieu”. “Mais le lagom et le hygge ne recouvrent pas la même chose, nuance Emma Fric, directrice de la recherche et de la prospective de l’agence de style Peclers. Le hygge invite à se recentrer sur l’intérieur, le confort de la maison. Le lagom s’inscrit, lui, dans une démarche minimaliste engagée où l’on porte un regard critique sur la surconsommation actuelle.” 

Les principes éducatifs de la Comtesse de Ségur toujours valables aujourd’hui?

De quoi prendre en compte les besoins de chacun comme avec le congé parental de 16 mois en Suède ou l’année sabbatique après le bac quasi institutionnalisée au Danemark par exemple. Au travail, le présentéisme est mal vu et tout le monde se réunit dans la matinée pour une fikka, une pause café-pâtisserie. Le but? Resserrer les liens sans pression hiérarchique. On est loin du café avalé seul près de la machine.  

Hygge en danois, lagom en suédois, koselig en norvégien ou encore kodikas en finnois. Tous ces mots qui nous semblent difficiles à prononcer sont de véritable mode de vie pour les Nordiques. Tous ont attrait à une façon cosy, réconfortante et plaisante de vivre. C’est en somme une disposition à profiter des bonheurs simples, en famille et entre amis, et à se contenter d’un certain minimalisme. Juste ce qu’il nous faut pour l’hiver ! Alors voici 5 trucs pour adopter le mode de vie scandinave, qui nous fait tant fantasmer.

Grossesse : la prise de paracétamol augmenterait les risques d’autisme chez l’enfant

Suivez-nous Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter Suivez-nous sur Google Plus Suivez-nous sur Instagram Suivez-nous sur Mobile Abonnez-nous à nos flux RSS

Et si on arrêtait d’annuler? Écrire à l’ado qu’on a été Bonheur: la recette de Google

Hygge, lagom, koselig : 5 trucs pour adopter le mode de vie scandinave

Journal d’information en ligne, Le Monde.fr offre à ses visiteurs un panorama complet de l’actualité. Découvrez chaque jour toute l’info en direct (de la politique à l’économie en passant par le sport et la météo) sur Le Monde.fr, le site de news leader de la presse française en ligne.

M le mag L’époque Sexo Amour Vie de famille Psycho Travail Loisirs Femmes à part Tant de temps

“Le mode de vie scandinave correspond à une quête aspirationnelle largement répandue, bien au-delà des frontières de la Suède ou du Danemark, abonde Emma Fric. On est dans une quête de modération en réaction à une surconsommation généralisée. On résiste au bling dans un monde ou le luxe prend des postures inatteignables.” 

Mais en vivant à tout prix notre hiver à l’heure du hygge, il peut être facile de tomber dans l’écueil du premier degré, comme lorsque l’on fantasme le Japon minimaliste et épuré décrit par les papesses du rangement Marie Kondo et Dominique Loreau. 

Heureux comme un Danois, de Malene Rydahl (J’ai Lu, 2015, 5,60 €).

Le Monde | 15.10.2016 à 07h43 • Mis à jour le 18.10.2016 à 11h03 | Par Vicky Chahine

Si l’on peut décider de se rendre au travail en vélo ou de faire son marché le dimanche pour un mode de vie plus apaisé, le lagom et le hygge à l’échelle nationale ne sont rendus possibles que grâce au modèle très particulier de l’État-providence à la scandinave. 

Suffit-il de sortir ses photophores Ikea et de recevoir ses amis en jogging pour être heureux ? Malene Rydahl nuance : « Le hygge, c’est une base solide de bien-être, donc cela peut cohabiter avec la joie mais aussi avec la tristesse. » Nous voilà rassurés : même les Danois ont droit au blues du dimanche soir. Et la France, 32e pays le plus heureux du monde, en 2016, avec une durée hebdomadaire de travail de 36 heures, peut-elle aspirer à cette extase au nom barbare, malgré une propension connue au spleen et à la râlerie ?

Les sites du Groupe Télérama.fr Talents.fr Le HuffPost CourrierInternational.com Monde-Diplomatique.fr La Société des lecteurs du Monde Le Prix Le Monde de la recherche L’Obs

Sur le web Programme TV de France 5 en replay Programme TV de France 3 en replay Les sorties ciné Boutiques à Paris Bars à Paris Programme TV de Arte en replay Télérama Programme TV de TF1 en replay Concerts à Paris Programme TV de M6 en replay

Meik Wiking, qui parle de « stratégie de survie hivernale », raconte l’étymologie de « hygge » : « Le mot date du début du XIXe siècle, lorsque le Danemark et la Norvège ne formaient qu’un seul pays ; il dérive d’un terme norvégien qui signifie “bien-être” ». Et le concept, omniprésent dans les conversations des Danois, se décline à toutes les sauces : hyggelig (l’adjectif), hyggekrog (le coin douillet où passer un moment hygge), hyggebukser (le pantalon confortable que l’on ne porte que chez soi)… En cherchant un peu, on peut même trouver des bougies (Skandinavisk Hygge Candles), un blog (Hellohygge.com) ou une marque de montres (Hygge Watches). Ou comment se sentir heureux simplement en enfilant sa montre le matin…

Retour à l’accueil de la rubrique M le mag Styles Époque Actu

Comment la consommation de kéfir permet de réduire l’hypertension

Une fois le mental passé en mode scandinave, il est temps d’en faire autant avec son intérieur. On commence par la lumière qui manque tant dans les pays du Nord. Oubliez les plafonniers et misez sur des lampes d’appoint ou des guirlandes lumineuses qui diffuseront une lumière douce et napperont vos pièces de vie d’une atmosphère chaleureuse. Si vous avez une cheminée, c’est le moment de faire le plein de bûches et profiter d’un feu crépitant tout l’hiver. Cela va sans dire, les bougies se consument par dizaine ! Côté déco, investissez dans des coussins en velours, des plaids en cachemire et des tapis en laine ou en (fausse) peau de bête. On n’a jamais trop de matières chaudes et cocon à la maison !

© Le Monde.fr | CGV | Fréquentation certifiée par l’OJD | Données personnelles | Mentions légales | Qui sommes-nous ? | Charte groupe | Publicité | Aide (FAQ)

Partenaires Le Monde proverbe amour Jardinage Oeuf mimosa Sauce hollandaise Pate a crepes Formation management d’équipe Codes promo Code promo Norauto Paroles La pluie

De cette expérience, elle a tiré un livre, The Year of Living Danishly – Uncovering the Secrets of the World’s Happiest Country, qui vient d’être publié au Royaume-Uni. « Je n’avais jamais entendu parler du hygge avant de m’installer au Danemark. Je me souviens de notre premier jour, c’était au beau milieu de l’hiver, les rues étaient vides et toutes les fenêtres semblaient briller avec le scintillement des bougies, chez les gens mais aussi dans les banques, les magasins, les garderies », se rappelle-t-elle. La bougie, accessoire incontournable du hygge ; les Danois en sont d’ailleurs les plus grands consommateurs au monde : six kilos de cire par habitant et par an.

Restez informé des dernières nouveautés et actualités du Bio

Les Nordiques saisissent l’occasion de peu pouvoir sortir, en raison des températures, pour profiter de leur intérieur. La vie sociale ne s’arrête pas à mesure que les températures baissent et que la couche de neige au sol s’épaissit. C’est l’occasion d’inviter vos amis chez vous, de faire des diners qui durent et pendant lesquels on refait le monde, de redécouvrir les jeux de société de votre enfance et de programmer des week-ends en famille. Le mode de vie nordique est un état d’esprit, celui du partage et de la convivialité.

LIRE AUSSI >> Changement d’heure: comment lutter contre la déprime hivernale? 

Cette rentrée, pas moins de dix ouvrages sont publiés en anglais sur le sujet, dont The Little Book of Hygge (Penguin Life), écoulé outre-Manche à plus de 20 000 exemplaires en septembre, mois de sa sortie, déjà vendu dans dix-huit pays et traduit en français chez First Editions (à paraître le 3 novembre). Son auteur, Meik Wiking, également fondateur en 2012 de l’Institut du bonheur, un think tank qui travaille sur la qualité de vie, confirme cet engouement : « Les études autour du bonheur ont explosé ces cinq dernières années. Cela a clairement poussé les gens à s’intéresser à la façon de vivre des Danois. Et le hygge en est l’une des clés essentielles, c’est inscrit dans l’ADN du pays, comme la liberté l’est dans celui des Etats-Unis. »

« Il ne s’agit pas d’ignorer les problèmes mais de prendre soin de soi pour avoir la force de les affronter.» Helen Russel, journaliste anglaise

Mais si ce tableau semble idyllique, cette cohésion a aussi ses revers. Dans Le Livre du lagom, l’auteure, Anne Thoumieux, souligne qu’en Suède, mieux vaut ne pas chercher à se singulariser, que ce soit par ses compétences ou son argent. L’étalage est largement réprouvé, le conformisme presque élevé au rang de principe de vie.  

Pour vivre dix ans de plus, il faudrait adopter ces 5 saines habitudes de vie

Additifs, sucres et graisses cachés : ces aliments à proscrire selon 60 millions de consommateurs

Les jours raccourcissent, les températures chutent. Doucement mais sûrement, l’automne s’installe. Ce glissement vers la saison froide, Marie, 33 ans, ne le redoute pas. Au contraire, elle l’attend. “Je vais enfin pouvoir ressortir mon plaid en laine, faire des provisions de thés de toutes sortes et passer mes dimanches à faire des gâteaux.” 

Une volonté d’entrer dans le moule qui semble bien loin de l’esprit de contestation à la française. “Dans les pays scandinaves, on est en quête de mesure. En France, on valorise plutôt l’audace. Mais il ne faut pas croire que cela empêche les Suédois ou les Danois d’être créatifs, bien au contraire. Ikea pour le design, Acne ou &Other Stories dans le monde de la mode témoignent de cette simplicité bien pensée”, appuie Emma Fric.  

Les bougiesUn canapé plein de coussinsUn mug avec du thé fumantUn cake maisonUne blanquette de veauUn plaidUn album photoLe crépitement d’un feu de cheminéeUn vaisselier de famille en boisFaire des confituresJouer aux LegoLes peaux de moutonNoël

Accueil Actus MAISON & JARDIN  Maison Hygge, lagom, koselig : 5 trucs pour adopter le mode de vie scandinave

Vivre à la scandinave, c’est vivre avec son temps ; au sens littéral. Il fait froid ? Voyons le bon côté des choses. C’est l’occasion de profiter de son intérieur, où l’on n’a pas toujours le temps de se poser. Quand les températures sont négatives et que la nuit tombe à 15h, les Scandinaves ne dépriment pas de ne plus pouvoir aller boire des verres en terrasse et faire des barbecues. Ils prennent plaisir à profiter des joies des soirées entre amis ou en famille à la maison, à faire des jeux de société ou à bouquiner. Voir le verre à moitié plein, c’est très hygge. Le mode de vie nordique, c’est d’abord dans la tête !

Rendre son intérieur le plus cosy possible, passer du temps en famille, faire des balades dans la nature: des petits riens qui rendent la vie plus douces, appelés hygge ou lagom par les Scandinaves. Comment expliquer notre engouement pour cet art de vivre venu du froid?

Les services du Monde Annonces auto Annonces immo Conjugaison Cours d’anglais Jeux Formation professionnelle La boutique du Monde Prix de l’immobilier Shopping Source Sûre Trafic Decodex Orthographe et grammaire

Comment s’applique cette recette nordique ? Privilégier les sentiments de confort, de chaleur, de convivialité en dînant avec des amis, en passant du temps à jouer avec ses enfants, en prenant soin de soi. Plus facile à faire au Danemark, où les semaines de travail avoisinent les 32,5 heures hebdomadaires, selon l’OCDE en 2015, et où personne ne quitte le bureau après 17 heures.

S’enrouler dans un plaid et discuter entre amis devant un feu de cheminée… Avec près de dix livres publiés sur le sujet, le mode de vie scandinave s’exporte mieux que jamais.

Les rubriques du Monde.fr International Politique Société Économie Culture Sport Techno Style L’époque Idées Planète Éducation Disparitions Santé Monde Académie

LIRE AUSSI >> Et si cet hiver on se mettait au hygge, l’art du cocooning à la danoise? 

Un dîner entre amis, un chocolat chaud siroté au coin du feu, un après-midi pluvieux passé sur Netflix, ces petits moments qui procurent bien-être et confiance portent un nom au Danemark : le hygge (prononcez « hugueu »).

Une « philosophie de vie » plutôt efficace, puisque la nation scandinave caracole depuis plusieurs années en tête des pays les plus heureux du monde, selon les mesures du World Happiness Report, publié par l’ONU.

Le bonheur se nicherait donc dans une paire de grosses chaussettes en laine ?

À l’image d’une Parisienne en trench et ballerines Repetto que les touristes en visite à Paris cherchent bien souvent en vain dans les rues de la capitale, le hygge et le lagom sont des représentations poussées à leur paroxysme par ceux qu’elles fascinent. En Suède et au Danemark aussi on passe parfois la soirée devant une assiette de pâtes et un film, on prend des transports en commun bondés et on s’agace de la lenteur de certaines démarches administratives. Mais malgré ces similitudes très terre à terre, rien n’empêche de passer ses longues soirées d’hiver sous un plaid entouré de ceux que l’on aime. 

Dans le contexte actuel des sociétés occidentales, ce besoin de retrouver du sens est loin de n’être que matériel. Entre crise économique, crainte du terrorisme, bouleversements sociaux et politiques, le contexte est largement anxiogène. Grâce au hygge ou au lagom, on s’ancre dans des valeurs fortes: proximité avec sa famille, amitié et douceur. En un mot, on se rassure.  

Article sélectionné dans La Matinale du 14/10/2016 Découvrir l’application

Le Livre du hygge, de Meik Wiking (First Editions, 14,95 €). Sortie le 3 novembre.

En France, point de hygge. Le mot qui s’en rapprocherait le plus dans notre vocabulaire est un emprunt à l’anglais, le cocooning. Comment expliquer que le terme n’existe pas dans toutes les langues ? Peut-être parce que ce besoin de réconfort est lié aux froids mois d’hiver dans les pays nordiques, où la nuit tombe à 15 heures. « C’est une longue période, pendant laquelle nous passons la majorité du temps chez nous, en famille ou avec des amis que l’on invite, d’où l’importance de la décoration pour les Danois, mais aussi des notions de partage et de solidarité », explique Malene Rydahl, Parisienne d’adoption et auteur de Heureux comme un Danois, qui a reçu, à sa sortie en 2014, le prix du Livre optimiste de l’année, remis par la Ligue des optimistes de France (oui, ça existe).

Pourtant, en France aussi, ce besoin de créer un cocon chez soi, de renforcer le sentiment de sécurité, est palpable, en particulier depuis les attentats. « Nous avons besoin du confort et du répit qu’apporte le hygge. Il ne s’agit pas d’ignorer les problèmes mais de prendre soin de soi pour avoir la force de les affronter », explique Helen Russell. Cette journaliste britannique a quitté Londres pour s’installer dans la campagne danoise avec son mari.

The Year of Living Danishly – Uncovering the Secrets of the World’s Happiest Country, de Helen Russell (Icon, 2015, £8.99).

Style De Vie De Style Scandinave